[fol. 8]

Folio 8v

 

Gautiers:
Oïl, sire, pour .i. mastin

[fol. 8v] Que j'oïs hurter l'autre fie
A l'uis de le cambre m'amie;
Si en soupechonnai .i. home.

Le roi parle:
Or sus, Robin!

Robins:
                       Rois,
Commande moi che qu'il te plaist.

Li rois:
Robin, quant une beste naist,
A coi sés tu qu'ele est femele?

Robins:
Ceste demande est bonne et bele!

Li rois:
Dont i respon!

Robins:

                       Non ferai voir!
Mais se vous le volés savoir,
Sire rois, au cul li wardés.
Ja plus de moi n'en porterés.
Me cuidiés chi faire honte?

Marote:
Il a droit, voir.

Li rois:
                       A vous que monte?

Marote:
Si fait car li demande est laide.
 

Li rois:
Marot, et je voeil qu'il souhaide
Son voloir.

Robins:
                 Je n'os, sire.

Li rois:
                                     Non?
Va, dont s'acole Marion,
Bien douchement si que il li plaise.

Marote:
Esgar dou sot, s'il ne me baise!

Robins:
Certes, non fac.

Marote:
                         Vous i mentés.
Encore i pert il; esgardés!
Je cuit qu'il m'ait morse el visage.

Robins:
Je cuidai tenir .i. froumage,
Si te senti je tenre et mole.
Vien avant, seur, et si m'acole
Par pais faisant.

Marote:
                         Va a dyable sos!
Tu poises autant comme .i. blos!

Robins:

Or, de par Dieu! Vous vous courchiés?
Venés cha, si vous rapaisiés.

Marote:
Biau sire, je ne dirai plus.
N'en soiés honteus ne confus.

Le roi parle:
Venés a court, Huart, venés.

Huars:
Je voiss puis que vous le volés.

Li rois:
Or di, Huart, si t'aït Diex,
Quel viande tu aimes miex.
Je sai bien se voir m'en diras.

Huars:
Bon fons de porc pesant et cras
[fol. 9] A le fort aillie de nois.
Certes, j'en mengai l'autre fois
Tant que j'en oi la menison.

[fol. 9]