[fol. 7v]

Folio 8

 

Gautiers:
Je le lairai pour avoir pais.

Marote:
Or faisons .i. jeu.

Robin:
                            Quel vieus tu?

Marote:
Je voeil, o Gautier le Testu,
Jouer as Rois et as Roïnes.

Gautiers:
Et je ferai demandes fines
Se vous me volés faire roy.

Robin:
Nenil, sire, foi que vous doi;
Ains ira au nombre des mains.

Huart:
Certes, tu dis bien, biaus compains,

Et chieus qui chiet en .x. soit rois.

Baudons:
C'est bien, de nous li otrois.
Or cha! Metons nos mains ensanle.

Robin:
Sont eles bien? Que vous en sanle?
Li quiex commenchera?

Huars:
                                      Gautiers.

Gautier:
Je commencherai volentiers.
Empreu.

Huars:
             Et deus.
Baudoul:
                         Et trois.

Robin:
                                     Et quatre.
Conte apres, Marot, sans debatre.

Marote:

Trop volentiers: et v. et .vi.
Et .vii. et .viii. et .ix. et .x.

Baudons:
Enhenc, biau seigneur, je sui rois!

Marote:
Par le mere Dieu, chou est drois,
Et nous tous, ce croi, le volons.
Levons le haut et couronnons!
Ho, bon est!

Robins:
                   Hé, Perrete, en quar me donne,
Par amours, en lieu de couronne
Au roi ton capel de festus.
 

Peronnele:

Tenés, roi.

Baudoul:
                Gautiers li Testus,
Venés a court tantost, venés!

Gautiers:
Volentiers, sire. Commandés
Tel cose que je puisse faire,
Et qui ne soit a moi contraire.
Je le ferai se j'onques puis.

Le roi parle:
Gautier, premierement te ruis
Que tu dies ci devant nous:
S'onc fus de t'amie jalous.
Et puis s'apelerai Robin.

Gautiers:
Oïl, sire, pour .i. mastin
[fol. 8v] Que j'oïs hurter l'autre fie
A l'uis de le cambre m'amie;
Si en soupechonnai .i. home.

[fol. 8v]