[fol. 7]

Folio 7v

 

Baudoil:
                  Jou.
 

Gautier:
                       C'est bien fait.

Huart:
Gautiers, offrés premierement.

Tenés, saint Coisne, che present,
Et se vous en avés petit,

Tenés.

Perrete:

         Hé, il le doit! Il rit!

Marote:
Certes c'est drois.

Huars:
Qui le doit? Gautiers li Testus.

Marote:
Tenés, saint Coisnes, biaus dous sire.

Robins:
Diex, com ele se tient de rire!
Qui va apres? Perrote, alés!

Peronnele:
Biau sire, sains Coisnes, tenés;
Je vous aporte che present.
 

Robins:
Tu te passes et bel et gent.
Or sus, Huart, et vous, Baudon.
Tu ris, ribaus, dont tu le dois!
 

Baudons:
Non fach! Huart apres! Je vois.

Huars:
Ves chi deus mars. Vous le devés.

Huars:
Or tout coi, point ne vous levés,
Car encore n'ai je point ris.
 

Robins:
Qu'est ce, Huart? Est chou estris?
Mau soiiés vous ore venus!
Tu veus tous jors estre batus.
Or le paie tout sans deignier.
 

Huars:
Je le voil volentiers paier.

Robins:
Tenés, sains Coismes, est ce plais?

Marote:
Ho! Singneur, chis jeus est trop lais;
En est, Perrete?

Peronnele:
                        Il ne vaut nient.
Et sachiés que bien apartient
Que faisons autres festeletes.

Nous sommes chi .ii. baisseletes
Et vous estes entre vous .iiii.
 

Gautiers:
Faisons .i. pet pour nous esbatre;
Je n'i voi si bon.

Robins:
                         Fi, Gautier!
Savés si bel esbanoiier
Et devant Marote m'amie
Avés dit si grant vilenie?
Maudehais ait par le musel
A cui il plaist n'a qui est bel!
Or ne vous aviegne jamais!

[fol. 8]