[fol. 5v]

Folio 6

 

Li chevaliers:
Tien de loier ceste souspape,

[fol. 6] Quant tu le manies si gent!

Robins:
Hareu! Diex! Hareu, bonne gent!

Li chevaliers:
Fais tu noise? Or tien che tatin!

Marote:
Sainte Marie! J'oi Robin!
Je croi que il soit la entrepris.
Anchois perdroie mes brebris
Que je ne l'alaisse aidier.
Lasse! Je voi le chevalier!
Je croi que pour moi l'a batu.
Robin, dous amis, que fais tu?

Robins:

Certes, douche amie, il m'a mort.

Marote:
Par Dieus, sire, vous avés tort
Qui ensi l'avés deskiré.

Li chevaliers:
Et comment a il atiré
Mon faucon? Esgrardés, bregiere!

Marote:
Il n'en set mie la maniere.
Pour Dieu, sire, or li pardonnés!

Li chevaliers:
Volontiers, s'aveuc moi venés.

Marote:

Je non ferai.

Li chevaliers:
                  Si ferés voir,

N'autre amie ne voeil avoir,
Et voeil que chis chevaus vous porte.

Marote:
Certes dont me ferés vous forche.
Robin, que ne me resqueus tu?

Robins:
Ha! Las! Or ai jou tout perdu!
A tart i venront mi cousin!

Je perc Marot, s'ai un tatin,
Et desquiré cote et sercot!

Baudons:
Hé! Resveille toi Robin,
Car on en maine Marot, car on en maine Marot.

Robins:

Baudoul! Gautier, estes vous la?
J'ai tout perdu, Marote en va!

Gautiers:
Et que ne l'alons nous secorre?

Robins:
Taisiés! Il nous couroit ja seure
S'il en i avoit .iii. chens.
C'est uns chevaliers hors du sens,
Si a une si grant espee!
Il me donna si grant colee
Que je le sentirai grant tans.

Gautiers:
Se g'i fusse venus a tans,
[fol. 6v] Il i eüst eü merlee!

[fol. 6v]