[fol. 1v]

Folio 2

 

(Marote:)
Encore en ai je en mon sain
Et une grant pieche de pain

[fol. 2] Qu'il m'aporta ore a prangiere.

Li chevaliers:
Or me dites, douche bregiere,

Vauriés vous venir avoec moi
Jeuer seur che bel palefroi
Selonc che bosket, en che val?

Marions au chevalier:
Aimi! Sire, ostés vo cheval!
Par .i. poi qu'il ne m'a blechie.
Li Robins ne regibe mie
Quant je vois apres se karue.

Li chevaliers:
Bregiere, devenés ma drue,
Et faites che que je vous proi.

Marions au chevalier:
Traiés vous sire ensus de moi:
Chi estre point ne vous affiert.

Comment vous apele on?

Li chevaliers:
                     Aubert.

Marions au chevalier:

Vous perdés vo paine, sire Aubert.
Je n'amerai autre que Robert.

Li chevaliers:
Nan, bregiere?

Marions au chevalier:
                     Nan, par ma foi!

Li chevaliers:
Cuideriés empirier de moi,
Qui si lonc jetés me proiere?
Chevaliers sui et vous bregiere.

Marions au chevalier:
Ja pour che ne vous amerai.

Bergeronnete sui mais j'ai
Ami cointe et bel et gai.

Li chevaliers:
Bregiere, Diex vous en doinst joie!
Puis qu'ensi est, g'irai me voie.
Hui mais ne vous sonnerai mot.

Li chevaliers:

Trairi deluriau deluriele,
Trairi deluriau delurot.

Li chevaliers:
Hui main quant chevauchoie lés l'oriere d'un bois;
Trouvai gentil
[fol. 2v] bergiere, plus bele ne vit roys.

[fol. 2v]