[fol. 10]

Folio 10v

 

Robins:
                 Et jou te di—
Qu'encore ai je un tel capon
Qui est cras seur le crepon,
Que nous mengerons, Marote,
Bec a bec et moi et vous;
Chi me ratendés, Marote,
Chi venrai parler a vous.

Marote:

Robin, revien dont tost a nous.

Robin:
Ma douche amie, volentiers.
Et si mengiés endementiers
Que g'irai; si ferés que sage.

Marote:
Robin, nous feriemmes outrage.
Saches que je te voeil atendre.

Robins:
Non feras, mais fai chi estendre
Ten jupel en lieu de touaille,

Et si metés sus vo vitaille,
Car je revenrai tout errant.

Marote:
Met ten jupel, Perrete, avant;
Aussi est il plus blans du mien.

Peronnele:
Certes, Marot, je le voeil bien,
Puis que vo volentés i est.
Tenés et vés le chi tout prest.
Estendé ou vous le volés.

Marote:
Or cha, biau segnieur, aportés,
S'il vous plaist, vo viande cha.
Peronnele:
Esgar, Marote, je voi la,
Che me samble, Robin venant.
 

Marote:

C'est mon, et si vient tout balant.
Que t'en sanle? Est il grans caitis?

Peronnele:
Certes, Marot, il est faitis,
Et de faire a ton gré se paine.
Esgar les corneurs qu'il amaine!

Marot:
Ou sont il?

Perrete:
                 Vois tu ches varlés
Qui la tienent ches .ii. cornés?

[fol. 11]